Hakeem Al-Araibi sera libre après que Bahreïn ait rejeté sa demande d'extradition

De Zee.Wiki (FR)
Aller à : navigation, rechercher

Hakeem Al-Araibi sera libre après que Bahreïn ait rejeté sa demande d'extradition[modifier]

Hakeem Al-Araibi est escorté dans une salle d'audience à Bangkok le 4 février 2019.
  • Hakeem Al-Araibi, le footballeur réfugié détenu en Thaïlande, sera libéré de prison après que Bahreïn ait pris lundi la décision inattendue de mettre fin à son cas d'extradition.
  • Un tribunal thaïlandais a approuvé la demande d'abandon des procédures d'extradition, selon Chatchom Akapin, directeur général des affaires étrangères du bureau du procureur général. Selon Chatchom, Al-Araibi doit maintenant être libéré le plus tôt possible.
  • La nouvelle ravira Al-Araibi et ses partisans, qui ont lancé une campagne mondiale réclamant sa libération. Al-Araibi a le statut de réfugié en Australie.
  • Al-Araibi, un citoyen de Bahreïn, a été arrêté et détenu en novembre dernier alors qu'il était en lune de miel en Thaïlande à la demande du gouvernement bahreïnien. Il avait été condamné par contumace en 2014 à 10 ans de prison pour vandalisme à Bahreïn. Al-Araibi a fui en Australie, où il a obtenu le statut de réfugié en 2017. Il joue maintenant pour le club semi-professionnel basé à Melbourne, Pascoe Vale.
  • Al-Araibi a déclaré craindre d'être torturé et tué s'il était remis à Bahreïn par les autorités thaïlandaises.
  • "J'ai peur de rentrer", a-t-il déclaré à CNN le 4 février lors d'une interview dans la prison. "S'il vous plaît, battez-vous pour moi."
  • Le procureur général de la Thaïlande a précédemment déclaré que son cas était conforme au droit thaïlandais et qu'il appartiendrait aux tribunaux de décider s'il devait être extradé.
  • Le Premier ministre australien Scott Morrison a accueilli la nouvelle lundi, remerciant les autorités thaïlandaises de leur aide dans ce dossier. Mais il a averti "comme c'est toujours le cas dans ce cas, les gens ne sont pas à la maison avant d'être chez eux".
  • "Je suis heureux que Hakeem rentre à la maison et je serai heureux de le voir chez lui à ce moment-là. Mais jusqu'à ce que cela se produise, nous continuerons de mener à bien ce processus, comme vous vous en doutez, sans rien prendre pour acquis et le faire d'une manière profondément reconnaissante et respectueuse envers le gouvernement thaïlandais ", a déclaré Morrison.
  • Le ministère des Affaires étrangères de Bahreïn a déclaré dans un communiqué publié par les médias locaux que le verdict de culpabilité d'Al-Araibi resterait en place malgré la décision d'abandonner son cas d'extradition.
  • "Le Royaume de Bahreïn réaffirme son droit d'engager toutes les actions judiciaires nécessaires contre M. Al-Araibi", lit-on dans le communiqué.

«Défenseur des droits de l'homme»[modifier]

  • Des militants faisant campagne pour la libération d'Al-Araibi ont déclaré que le footballeur n'aurait jamais dû être arrêté. un mandat d'arrêt international a été décerné à son encontre, bien que de telles demandes de notice rouge ne soient pas destinées aux réfugiés.
  • L'ancien joueur de l'équipe nationale australienne, Francis Awaritefe, vice-président du syndicat mondial des footballeurs FIFPro, a déclaré la semaine dernière: "Hakeem est un réfugié. Il est un défenseur des droits humains. Par conséquent, en droit international, il ne devrait pas être sujet à cette procédure. "
  • L'instance dirigeante mondiale du football, la FIFA, a été impliquée dans le cas d'Al-Araibi. La secrétaire générale, Fatma Samoura, a écrit au Premier ministre thaïlandais, Prayut Chan-o-cha, pour faire campagne pour sa libération.
Hakeem Al-Araibi - Bahrain soccer player formally challenges extradition request in court 3.jpg
  • Dans un article publié lundi sur Twitter, Craig Foster, ancien capitaine de football australien qui a mené la charge de libération d’Al-Araibi, a déclaré: "Je remercie le peuple thaïlandais merveilleux pour son soutien et le gouvernement thaïlandais pour le respect du droit international. Ma plus profonde gratitude, ainsi qu'à tous ceux qui ont défendu ce qui est juste. "
  • La semaine dernière, la Fédération australienne de football (FFA) a annulé un projet de camp d'entraînement en Thaïlande pour l'équipe nationale masculine des moins de 23 ans, afin de manifester son soutien à Al-Araibi, qui a ouvertement critiqué le gouvernement bahreïnien et son bilan en matière de droits de l'homme. .
  • En 2012, il a été arrêté et détenu à Bahreïn pendant trois mois, accusé d'avoir vandalisé un poste de police lors d'une manifestation. Il a déclaré à CNN qu'il avait été relâché parce qu'il avait présenté des éléments de preuve montrant qu'il jouait au football en direct à la télévision lorsque la manifestation a eu lieu.

Des discussions[modifier]

Pages liées[modifier]

Les références[modifier]